Dernière manche de Coupe du monde

Publié le par Maude

Je suis rentrée hier soir de Tromso, tout au nord de la Norvège. Le changement climatique a été radical. là-bas, c'est encore l'hiver, avec des températures de 3-5 degrés et encore de la neige, contrairement à ici.

 

Samedi, en déjeunant, la météo était vraiment maussade et il pleuvait...autant dire que je n'étais pas trop motivée à courir. L'organisation a décidé de se rabattre sur le parcours de repli, vu les conditions. une boucle de deux montées (510m+ et 210m+) à faire deux fois. Lors du départ, par chance, la pluie avait cessé. Malgré une certaine lassitude et fatigue de fin de saison, j'ai pu conserver un bon tempo. J'ai fait ma course "seule au monde" (vu qu'il n'y avait pas les juniors et les hommes partaient après nous). Laetitia gagne avec 2min30 d'avance et j'ai la même avance sur la 3e, Valentine Fabre, une francaise qui signe son premier podium en Coupe du monde, BRAVO!

 

Dimanche, j'étais motivée pour les sprints. La pente me convenait bien puisqu'elle n'était pas trop plate et il y avait un long portage (skis sur le sac). J'ai fait une bonne qualification puisque j'obtiens le meilleur temps. Dans la demi-finale, je décidai de gérer un peu ma course afin de garder des forces pour la  finale. Jusqu'en haut du portage, je maintenais une 2e place donc aucun souci, mais j'ai mis du temps à remettre mes skis IMAG0046.jpgaux pieds et suis donc repartie en 4e position. Petit coup de stress (je dois être dans les 3 premières pour être qualifiée), j'ai accélèré et suis arrivée presque en même temps que les 3 premières, au sommet. Une bonne manipulation m'a permis de repartir 2e, avec une petite avance. Il ne restait plus que la descente. Mais au milieu de celle-ci, la 1ère, devant moi, chuta et... je chutai aussi! On s'est fait dépasser par les 2 autres. 2e coup de stress, "il faut vite que je me relève, sinon c'est fini!". Par chance, je me suis vite relevée et passa donc la ligne d'arrivée en 3e position. OUF! La leçon du jour: rien n'est jamais acquis et il ne faut pas trop "se reposer" en sprint !


 

Quelques 20 min plus tard et de gros doutes sur la continuation de la course (car problème de chronométrage chez les hommes), la finale dames a eu lieu.

Le départ a été très rapide, et j'ai vite senti que mes jambes étaient fatiguées. Mes muscles étaient dures. J'arrivai tout de même au portage en 2e position, derrière Gjertrud Hovdenak, une norvégienne. Mais Laetitia fit une belle remontée et arriva en haut la première. Impossible à passer la 2e (que cela soit en vitesse ou en position! ;-) ) Je récolte donc la médaille de bronze. Contente car c'est toujours une médaille, mais un peu décue quand même car j'espérais mieux). La course des hommes a été finalement annulée.

                                              Départ de la finale du sprint

 

Mis à part le côté sportif, ce fut un beau week end, avec de magnifiques paysages que nous avons tout de même pu apercevoir et de succulents repas. Nous avons fait une cure d'oméga 3! ;-) et de biscuits aussi...

 

Maintenant, il ne reste qu'une course.... La Patrouille des Glaciers, que je courrai avec Laetitia Roux et Séverine Pont Combe. Ce sera une belle aventure qui clôturera ma saison. 

  IMAG0041

 


 

Commenter cet article